La pensée du jour

Attention, vous serez prévenu, cette catégorie de notre blog est "totalement inutile et donc rigoureusement indispensable" (Jérôme Bonaldi).

Et c'est justement parce-qu'il est nécessaire quelquefois de parler sur un ton un peu plus léger que nous ouvrons cette catégorie... Après tout, un billet humouristique ou décalé n'empêche pas le sérieux et le professionnalisme. Si ? Mince alors !

Site internet et SAV

fée du site internet

Votre site web est enfin accessible au public....

... mais avez-vous prévu le "après" ? 

Oui, vous savez, comme lorsque l'on achète un appareil électroménager par exemple. On vérifie la garantie, on prend même une extension si l'on est particulièrement prudent...

Car c'est toujours rassurant de savoir qu'un service-après-vente existe, que vous pourrez joindre quelqu'un pour poser une question technique, ou faire réparer votre acquisition.

 

Mais si c'est un réflexe pour un produit de consommation courante, auriez-vous le même pour le service après vente d'un site web ?

 

 

Alors, qu'avez-vous prévu une fois votre site en ligne ?

Oui, de quelles garanties disposez-vous si soudainement quelque chose ne fonctionne plus sur votre site ? Si vous ne recevez plus un formulaire, si vous vous rendez compte qu'une page s'affiche mal sur un navigateur, si le site n'est plus accessible, ou si l'affichage des pages prend des jours. Et si vous souhaitez changer du contenu, ou carrément changer de prestataire ?

La première création internet de Light In Box

Pourquoi ne pas remonter aux sources histoire de rire un peu  !

Forcément, lorsque l'on commence dans un métier, une compétence, il faut un peu de temps pour produire quelque chose de valable :il faut faire des erreurs, tester, comprendre, assimiler, bref il faut le temps de mûrir.

Alors, je me suis dit aujourd'hui, pourquoi ne pas remonter aux origines ? Lorsque notre agence n'existait pas encore, le noyau de notre fine équipe réalisait déjà des "sites internet" : pour la naissance du petit de la tante, pour une passion, ou dans un cadre associatif... Et certaines de nos créations survivent encore !

Et puis, en faisant un texte très personnel, je ne risque pas de me faire piquer le thème de l'article sur un autre blog dans les jours qui suivent (hop, un petit message subliminal à mon concurrent voisin, salut voisin...).Enfin, revoir ses vieux travaux, c'est quand même bien drôle !

Fort de ces éléments positifs, je vous invite à visionner notre première création sur le web :Ithillore. Pour implorer votre mansuétude, je vous informe, chers lecteurs, que ce site doit dater de 2001...


Ithillore, de quoi ça parle ?

Ithillore est un site qui regroupe l'histoire ou le background d'une "team" de joueurs sur NeverWinter Nights, un jeu en ligne communautaire basé sur les règles de Dongeons et Dragons. Vous y trouverez des illustrations, des textes, et une carte "interactive" en flash, sioûplait !

Un site internet vend les couleurs !

 

 Tout est à vendre de nos jours...

 

This color is mine: #4CAEDA

Basé sur le même principe que "OneDollarMillionPage", le site qui permettait d'acquérir quelques pixels pour une somme modique, mais qui revenait à faire gagner un million de dollars à son inventeur, MyHexColor vous propose de vous approprier... une couleur hexadécimale !

La couleur est "vendue" la modique somme de 1$. A ce prix, vous baptisez votre couleur en lui donnant un petit nom poétique, ou si vous ne perdez pas une occasion de faire du référencement, un nom adapté au positionnement de votre site internet.

 

De quoi se faire un joli magot...

Sachant que le nombre théorique de couleurs hexadécimales est de 16 777 216, cette idée pourrait permettre à leurs concepteurs, si la mayonnaise prend, de récupérer un joli magot !

Light In Box a fendu son porte-monnaie d'un dollar donc, pour acquérir un joli bleu, et lui donner un nom trèès abouti et trèès original... Blue Light In Box !

Dites, Monsieur Google, c'est pas de la vente de backlinks, ça ?

 

De l'utilité d'un consultant SEO (ou expert en référencement)

Introduction

Une partie de la communauté SEO est en émoi, suite à un article écrit par Stéphane Bortzmeyer sur son blog, et concernant l'utilité des consultants en référencement.

Pour ceux qui ne souhaitent pas lire cet article, on peut le résumer à une simple expression : le consultant SEO est globalement inutile. Vous trouverez cet article ici : http://www.bortzmeyer.org/seo-principes.html 

Il est tout d'abord de bon ton de remercier cet auteur, puisque la critique est généralement constructive, et que cela permet de réagir, et d'enrichir le quidam par le croisement d'avis différents.

Il est d'ailleurs assez drôle de voir qu'en fin d'article, l'auteur s'étonne des réactions de la sphère SEO, car habituellement dit-il, lorsqu'il "tape" sur d'autres thèmes, la réaction n'est pas aussi forte. Bah oui, mais justement, ceux qui travaillent dans le référencement sont à priori mieux outillés pour réagir à ce genre d'imposture de sujet.

 

Un consultant ou un expert en référencement, mais pourquoi donc ?

J'aime assez partir des définitions des termes sur lesquels la polémique est posée. Cela permet souvent d'éviter le hors-sujet.

Selon Wikipédia, un consultant est un spécialiste extérieur à une organisation à qui l'on fait appel afin d'obtenir un avis au sujet d'une question ou de l'aide pour résoudre un problème précis, tandis qu'un expert est maître d'un savoir.

Or, ce qui me fait sourire dans l'article de Monsieur Bortzmeyer, c'est qu'il considère que l'on peut obtenir l'ensemble des informations nécessaires au référencement naturel d'un site en les recherchant soi-même sur internet (ce qui n'est pas faux en majeure partie), et que du coup le consultant en référencement est inutile (ses termes sont moins sympathiques mais bon, ne cherchons pas la polémique).

Light In Box fait son Moonwalk

En hommage à Mickael Jackson, un Moonwalk infini et participatif a été mis en place par "Group94". Après la première vidéo du "King of  Pop" en personne, des vidéos de la communauté placés les uns à la suite des autres initient une chaîne interminable. C'est à voir, chacun pouvant exprimer son talent de danseur, d'imitateur ou laisser libre cours à son imagination, dans le respect du principe édicté sur le site.

Light In Box a apporté sa pierre à l'édifice en envoyant une petite vidéo de sa mascotte, faisant également du moonwalk. Pour y accéder, cliquez sur ce lien.